Les onduleurs et micro-onduleurs

Onduleurs de chaîne et micro-onduleurs : découvrez et comparer leurs caractéristiques.

Notre catalogue produit a été conçu, vérifié et validé en suivant un cahier des charges exigeant, prenant en compte l’expérience de nos experts. 

Vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif afin de vous permettre de faire votre choix parmi notre gamme d'onduleurs et de micro-onduleurs :


Micro-onduleurs
Onduleurs de chaine
Marques 
AP Systems
Enphase
Fronius
Onduleur de chaîne- FRONIUS ECO - 25/27 Kw  -image 1
SMA
Onduleur de chaîne- SMA SUNNY BOY- 1.5 à 6Kw  -image 1
Modèles
et limite nombre de panneaux
Adapté pour 14 panneaux par ligne maximum

IQ7 : adapté pour panneaux entre 250 et 300 Wc, pour 15 panneaux par ligne maximum

IQ7+ : adapté pour panneaux supérieurs à 300 Wc, pour 12 panneaux par ligne maximum

IQTX : adapté pour panneaux supérieurs à 400 Wc, pour 11 panneaux par ligne maximum




Garantie 10 ans 25 ans 7 ans 15 ans
Rendement 96,7% 98% 98% 97,2%
Prix 199€

IQ7 : 109€

IQ7+ : 119€
IQTX : 
155€

Primo 

de 999€ à 1660€

Sunny Boy 

de 641€ à 1360€

Supervision

ECU-R  (compteur production)

ECU-C (compteur production et consommation)

Envoy-S (compteur production)

Envoy-S-Metered  (compteur production et consommation)

Gestion smart intégrée

Smart meter Fronius (compteur consommation et production)

Sunny Home Manager :

Gestion, pilotage, prévision, conseil de pilotage

Smart meter SMA (compteur consommation et production)

Batterie de stockage Pas de stockage possible Batterie Enphase

Prévoir un onduleur Victron Multiplus 2 et une batterie BYD B ou LG

Prévoir un onduleur Sunny Boy Storage et une batterie BYD B ou LG

Fabrication Chine Chine Autriche Chine


 Comment choisir son onduleur ?

Les critères de choix pour la sélection de l’onduleur sont les suivants : 

  • Le raccordement : monophasé ou triphasé (une installation solaire monophasée est possible en triphasée)
  • Choisir entre onduleur ou micro-onduleur
  • La puissance de l'onduleur
  • La connectivité : c’est à dire les fonctions intégrées ou non en termes de supervision de l’installation (flux, détection d’éventuelles anomalies)
  • Pour un onduleur de chaîne :
    • Le nombre d’entrées MPPT (Maximum Power Point Tracker), c’est à dire le nombre d’entrées capables de gérer différents champs photovoltaïques avec des orientations différentes ou des champs n’ayant pas le même nombre de panneaux. Cette option est intéressante si on prévoit une future extension.
  • La tension DC max:
    • Si 1000V : 20 panneaux maximum par entrée MPPT
    • Si 600V : 12 panneaux maximum par entrée MPPT
  • Le prix

 Critères de choix

Onduleur de chaîne ou micro-onduleur ?

Pour plus d’informations sur la différence entre micro-onduleur et onduleur de chaîne, vous pouvez vous référer à notre article dédié.


Micro-onduleur Onduleur de chaîne
Avantages

- Production garantie en cas de défaillance d'un des panneaux

- Évolutivité

- Prix

- Rendement

Inconvénients

- Prix

- Arrêt de la production en cas de défaillance d'un des panneaux


Monophasé ou triphasé ?

Si votre maison est en monophasé, il vous faut un onduleur monophasé (ou des onduleurs monophasés). La puissance maximale d'injection des onduleurs monophasés est alors de 6kVA (limite imposée par le gestionnaire du réseau électrique). SI vous souhaitez une installation monophasée de plus de 6kVA, il faudra alors brider l'injection au point de raccordement réseau à 6kVA. 

C'est possible grâce à la mise en œuvre de : 

  • un compteur communicant (smart-meter de Fronius ou passerelle EnvoyS Metered de Enphase par exemple) qui envoie en temps réel l'information de la puissance transitée entre le bâtiment et le réseau
  • la programmation d'une limite de puissance injectée sur l'interface de l'onduleur.

Si votre maison est en triphasé, il est possible d'utiliser aussi bien un onduleur monophasé que triphasé.

Dans la pratique les onduleurs monophasés sont plus économiques. Ils sont à privilégier (si la puissance de votre abonnement triphasé vous le permet). La puissance de votre abonnement par phase doit être supérieure à la puissance de l'onduleur monophasé que vous voulez installer.

À savoir : si vous êtes consommateur triphasé et producteur en monophasé, l’autoconsommation marche quand même. Le compteur fait la somme des consommations/productions sur les trois phases à chaque pas de temps de mesure. Donc si une phase injecte (-) et les autres consomment (+), votre compteur fera la somme des 3 et ne comptabilisera que la différence.

Infos supplémentaires sur la fiche technique d’un onduleur

  • Puissance AC : puissance maximale en sortie d’onduleur (puissance en kW = kVA car pas de déphasage tension courant donc cos phi=1)
  • Tension DC MAX : Tension maximale que peut supporter l’onduleur. Elle doit être supérieure à la tension à vide de la chaîne, avec une marge de sécurité de 20% (pour intégrer les variations de tension liées à la température minimale à laquelle pourrait être exposé le module → -20°C)
  • Tension UMPPT MAX : tension maximale de l’onduleur en fonctionnement. Elle doit être supérieure à la tension des panneaux en charge UMPPSTC avec une marge de 15% pour prendre en compte un fonctionnement à basse température en hiver
  • Tension UMPPT MIN : tension minimale de l’onduleur en fonctionnement. Elle doit être inférieure à la tension des panneaux en charge UMPPSTC avec une marge de 15% pour prendre en compte un fonctionnement à haute température en été
  • Tension de démarrage : tension minimale de fonctionnement, mais à puissance réduite (limite de courant des composant interne)
  • Courant MAX : courant maximal de travail de l’onduleur. Bon à savoir : si le courant de module dépasse cette valeur, l’onduleur va décaler le point de fonctionnement du générateur vers la tension à vide des panneaux. Cela induit une perte de production mais aucun risque pour l’onduleur.
  • Nombre de MPPT : Nombre de Trackers de Meilleur Point de Puissance, c’est à dire nombre d’entrées indépendantes

 

Articles connexes