Combien de panneaux solaires dois-je installer ?

La méthodologie de dimensionnement est très différente selon votre objectif. On vous propose dans cet article des méthodes simples selon votre objectif (autoconsommation totale, avec vente de surplus, avec stockage ou bien en autonomie totale).

Avant de commencer il est également utile de connaître les limites techniques et réglementaires au dimensionnement de votre installation : c'est par ici !

Petit plus :  notez que nos kits sont évolutifs, ainsi ils vous permettent de commencer "petit" pour aller vers une autonomie totale !

1 - Autoconsommation totale (START)

Vous autoconsommez une très grande partie de l’énergie produite car il s’agit d'un « petit » kit solaire au regard de votre consommation. Ce type de kit permet une très bonne rentabilité, avec un minimum d’effort pour une autonomie de l’ordre de 30%.

La quantité de panneaux solaires à installer va dépendre de votre consommation d’énergie. Pour vous simplifier la vie, nous vous avons fait le tableau de correspondance ci-dessous :

Typologie
Consommation généralement observée Equipements de la maison Nombre de panneaux indicatifs
Maison standard 2000 à 4999 kWh/an
Eclairage + électroménager standard (frigo, congélateur)+ multimédia standard (PC, box internet, téléphones)
4
Maison électrique (hors chauffage) 4000 à 6000 kWh/an Maison standard + chauffe-eau électrique ou thermodynamique
6 à 8
Maison électrique 2 (hors chauffage) 5000 à 7000 kWh/an Maison électrique + piscine
8
Maison tout électrique 6000 à 10000 kWh/an Maison électrique + chauffage de type pompe à chaleur ou électrique
8
Maison tout électrique 2 8000 à 15000 kWh/an Maison tout électrique + piscine
10 à 12


Nos recommandations :  

  • Pensez à décaler le démarrage de vos équipements électroménagers.
  • Si vous disposez d'un chauffe-eau, d'une piscine ou d'un véhicule électrique, pensez à ajouter un démarrage automatique en fonction du soleil.

On notera que ce type de kit est aussi une première étape vers une autonomie plus grande.

2 - Autoconsommation & vente de surplus (POWER)

Vous autoconsommez au maximum votre énergie et si vous avez du surplus vous le valorisez financièrement. Ce type de kit est le plus rentable. Il demande cependant des démarches administratives plus longues. Il est aussi une bonne étape pour des personnes qui souhaitent décaler un investissement dans une batterie.

Le dimensionnement solaire est simple : mettez autant de panneaux que possible !

On notera qu’il existe des limites :

Maximum 6kW pour une maison en monophasé. Cela correspond à la puissance de l’onduleur, on peut donc généralement mettre facilement jusqu’à 7kWc soit environ 20-25 panneaux.

Maximum 9kWc pour bénéficier de conditions fiscales avantageuses (environ 30 panneaux)

3 - Autoconsommation & stockage (LIBERTE)

L’objectif de ce type de kit est de tendre vers l’autonomie énergétique totale tout en conservant un accès au réseau pour les périodes les plus critiques en termes d’ensoleillement solaire (soirées d’hiver). Pour cela, on dimensionnera le kit de la manière suivante :

1kWc de panneaux solaires pour 1000kWh de consommation annuelle

Par exemple si je consomme 6000kWh, j’installe 6kWc.

On obtiendra une autonomie d’environ 80% avec une batterie de 1kWh pour 1kWc de panneaux installés.

Par exemple si je consomme 6000kWh, j’installe 6kWc de panneaux solaires et 6kWh de batteries.

4 - Autonome hors réseau (SITE ISOLÉ)

L’objectif de ce type de kit est d’alimenter un système qui n’est pas raccordé au réseau électrique. Le dimensionnement est alors très différent d’un kit d’autoconsommation avec stockage !

Le principe consiste à dimensionner votre kit pour le pire moment de l’année.

Prenons un exemple :

  • Je consomme environ 6000kWh par an de manière régulière soir environ 16kWh par jour.
  • Pour une région moyennement ensoleillée en France (Lyon), je produis environ 1kWh/jour avec 1kWc de panneaux solaires au pire moment de l'hiver.
  • Il me faudra donc 16kWc de panneaux solaires (~55 panneaux) et 16kWh de batterie (pour sécuriser 1 jour seulement alors qu'il est d'usage de prévoir 3 jours d'autonomies)

Attention : l’énergie produite en excès sur les périodes ensoleillées est perdue car la vente de surplus n'est pas possible

Nos conseils :

  • Ne créez un kit solaire autonome que si le réseau est absent
  • Pensez à l’option groupe électrogène en secours pour les périodes les plus critiques. Cela permettra de réduire considérablement votre batterie et votre installation solaire même si le groupe électrogène ne démarre que 3 fois par an.
  • Si vous souhaitez tout de même lancer cette démarche, commencez par supprimer les équipements électriques énergivores (chauffe-eau électrique par exemple) et faites un bilan précis de vos consommations
  • Commencez par un kit autoconsommation avec stockage compatible « autonome » avant d’envisager la séparation totale du réseau (ex : le kit confort avec stockage)
  • Appelez-nous pour avoir un expert afin d'étudier ensemble votre projet


 

 

Articles connexes